Délégationdes Yvelines

TEMOIGNAGE

Samir de retour de Lourdes : « C’est difficile d’atterrir tellement c’était fort »

Samir

Samir, pourquoi as-tu décidé d’aller à Lourdes ?

« Cette proposition de pèlerinage avec le Secours Catholique a été faite en mars par Aline lors d’un repas partagé du Vésinet avec les personnes de la rue. Ces repas ont commencé en janvier et nous sommes actuellement une vingtaine à venir de partout à ces repas.

Ma motivation première, c’était pour faire un point sur ma vie. Cela fait quelques années que je traverse des difficultés dans tous les sens ; c’était un bon moment pour faire un point. Je ne suis pas croyant, je ne connaissais pas Lourdes, je savais seulement qu’il s’y passait des choses extraordinaires. Nous nous sommes retrouvés onze accueillis, la moitié du groupe des repas du Vésinet à partir à Lourdes. »

Comment s’est passé le pèlerinage ?

« Après le voyage en car et une nuit de sommeil, le groupe s’est retrouvé le matin dans une petite bergerie pour la messe. Croyants, non croyants, le curé Charles-Henry nous a tous embarqués dans un moment de recueillement avec ses mots sur le partage, la fraternité. Ensuite le film sur Bernadette nous a ouverts à Lourdes et ce qui a motivé beaucoup de gens pour venir ici ; le film explique tout. Alors là tu commences à réfléchir. Ça a basculé… Tout le groupe des 42 s’est trouvé soudé avec une force incroyable, alors que nous ne nous connaissions pas ou très peu.

On est tous venus avec nos problèmes et on s’est aperçus que les problèmes c’est pas grand-chose ; au-dessus, il y a des valeurs, celles que Charles-Henry indique au cours de la messe : aimer en vérité, accepter l’autre, ne pas se mentir, partager, demander humblement le meilleur… Ces valeurs te donnent une force qui te permet d’affronter mieux tes problèmes, ils te pèsent moins lourd.

L’ambiance à la cité Saint-Pierre avec tous les bénévoles accueillants et attentifs, les partages en petits groupes le soir…Nous étions accueillis et accueillants, comme en famille. Tout ce que nous avons vécu ensemble était exceptionnel, plus que fort, c’était grand : le chemin de croix, la procession au flambeau, la basilique, les belles mosaïques, la grotte, la rencontre avec les malades… À Lourdes on vous reçoit comme vous êtes, on se parle, on fait attention à l’autre.

Je me suis senti meilleur, apaisé, tourné vers les valeurs humaines. J’étais ouvert à tout avec tous mes sens : la nature, l’eau, la vie, les autres… Je ne suis pas croyant mais je cherche. J’ai pu réfléchir au sens de ma vie. À Paris, on n’a pas le temps de réfléchir. »

Et le retour ?

« L’atterrissage a été très difficile pour moi. Brutalement abandonné, tout seul… sans ma valise oubliée dans le car ! J’étais perdu, paumé. Heureusement, il y a les repas partagés du Vésinet. Ces moments de fraternité sont indispensables. »

Comment poursuivre ce qui a été vécu à Lourdes ?

Le groupe du Vésinet réfléchit collectivement à ce qui conviendrait à tous, croyants et non croyants.

- Témoignage recueilli par Bernard et François en mai 2015 -

Imprimer cette page

Faites un don en ligne