Délégationdes Yvelines

PORTRAIT

Cours de français pour une accueillie

« Le Secours Catholique m’a libérée »

Bonjour,
Je m’appelle Marie.
Moi, c’est l’apprentissage du français qui m’a libérée.
Grâce à Odile. Grâce au Secours Catholique.
Aujourd’hui, je peux construire librement ma vie.
S’ouvrir aux autres est vraiment la seule voie pour aller plus loin !

Cours de français pour une accueillie

C’est en grande partie grâce au Secours Catholique, où j’ai suivi depuis cinq ans des cours de français deux fois par semaine, que j’en suis aujourd’hui là de mon parcours. Une première bénévole m’a d’abord accueillie et accompagnée dans mes démarches pour régulariser ma situation, une démarche préparée avec Odile, ma professeure de français. Elle m’a aussi épaulée dans mes recherches de travail et de logement ; et enfin Christine, encore une autre bénévole, m’a conseillé l’an dernier de passer un « vrai » diplôme d’auxiliaire de vie pour pouvoir remplir les critères d’agrément aujourd’hui exigés par les entreprises de services à la personne.

Il y avait bien une école à Jouy-en-Josas, mais il fallait passer un test préalable et a priori pas de place hors liste d’attente. Odile – aujourd’hui une amie ! –, m’a préparée à ce test préalable : mathématiques, rédaction, projet professionnel, expression orale : tout y est passé ! En mai 2012 je suis sortie première du test et ma candidature a été acceptée dès la semaine suivante : « On a besoin de gens comme vous ! », m’ont dit les membres du jury.

En janvier 2013, après plusieurs stages en crèche familiale, maison de retraite en milieu hospitalier, centre de loisirs (section maternelle) et service à domicile, j’ai obtenu le diplôme officiel d’auxiliaire de vie avec validation de 4 certificats dont celui concernant les enfants de 0 à 6 ans [Marie est sortie première de sa classe, composée de quinze élèves].

J’ai ainsi été immédiatement embauchée par une entreprise agréée, dont je remplis désormais les critères de qualité. Et je peux enfin construire librement ma vie !

Le perfectionnement en français a été la clé de tout, mais en cours on ne faisait pas qu’apprendre ou répéter : on partageait, on échangeait sur tout. C’est ce qui m’a ouvert aux autres, enlevé ma timidité…

Ainsi, une famille auprès de qui j’ai effectué un stage d’auxiliaire de vie avait dit qu’elle ne voulait pas d’une noire. Je lui ai demandé pourquoi, on en a discuté… En fait elle ne savait pas vraiment et je l’ai convaincue que le meilleur moyen de connaître les gens c’était de s’ouvrir à eux. Après, elle ne voulait plus que moi…

S’ouvrir aux autres est la seule voie pour aller plus loin !

La prochaine étape ? Passer mon permis de conduire. J’ai déjà obtenu le code !

Marie

Imprimer cette page

Faites un don en ligne